notre
SAVOIR-FAIRE

Une histoire
qui continue

Si ces pièces pouvaient parler, elles nous décriraient les paumes des mains de ceux les ayant tenu. Elles nous détailleraient les menus échanges qu’elles ont permis. Elles nous conteraient le temps passé au fond d’un tiroir, d’une poche de veste ou d’une tirelire d’enfant. Et puis, connaissant cette seconde vie que Le Sou Français leur offre, elles se projetteraient dans le futur tout en continuant d’être témoin de votre histoire.

L'ADN du
sou français

    Notre savoir-faire passe par quatre étapes essentielles qui font l’ADN du Sou Français :
  • La recherche de pièces : pour nos créations, nous utilisons deux types de pièces : les Lindauer , manufacturées entre les années 1917 à 1939 et les nouveaux francs manufacturées à partir des années 60 jusqu’au passage à l’euro.
  • La restauration : un travail minutieux est nécessaire afin que chaque sou soit restauré et retrouve ainsi un aspect neuf et uniforme.
  • Le placage : afin que nos pièces poursuivent un long chemin à vos côtés, nous travaillons 3 types de placages : argent 925g micron, or 24 carats 3 microns et revêtement noir mat.
  • La création du bijou : les différents modèles sont ensuite travaillés à la main dans notre atelier situé dans le Sud Ouest de la France, à Hossegor.

Plus
qu'une pièce

Aujourd’hui, si ce savoir-faire réside principalement dans le fait de sourcer chaque pièce de monnaie, certaines comme les pièces trouées Lindauer se font de plus en plus rares. Utiles la création de notre pièce iconique grâce à laquelle l’aventure Le Sou Français a démarré, nous avons beaucoup réfléchi à la poursuite de ce modèle. Alors, toujours dans cet esprit de transmission et de valorisation de notre histoire et de notre patrimoine, nous avons décidé de faire reproduire ce modèle de pièce de monnaie du siècle dernier.